Connectez-vous

Nouveau numéro

DETECTION PASSION N° 131 Juillet/Août 2017
Couverture
Voir le sommaireAjouter à votre panierVoir toute la collectionAbonnement au magasine

Rechercher sur le site

Test du detecteur Garrett Euro Ace

image

C’est un nouveau venu sur le marché des détecteurs de métaux que nous avons testé pour vous dans le numéro 92: le Garrett Euro Ace.

 

Déballage du Garrett Euro Ace

imageA l'ouverture du carton, pas de doute, la couleur, la forme, tout y est. Nous avons en fait à faire à un ACE 250. Pourtant, à y regarder de plus
près, il y a tout de même quelques différences, dans la présentation de la façade avant, notamment. Il y a toujours le bouton "mode", qui permet de sélectionner 5 modes de détection différents : Jewelery, qui discrimine les ferreux ; Custom, un mode que vous pouvez configurer selon vos préférences ; Relics, qui vous donne un peu moins de discri que le mode Jewelery ; Coins, qui élimine d'office les ferreux et, en théorie, les capsules d'alu, et enfin le mode Zéro, qui est l'ancien mode "Tous Métaux" de l'ACE 250.
Toujours présentes, également, les touches Sensitivity avec ses huit segments ; Discrim, au-dessus de la touche de notch ; Pintpoint et, bien sûr, la mise en route.

Les nouveautés du Garrett Euro Ace

imageAimageutre nouveauté, le diagramme d'identification des cibles est désormais plus clair. Il ne comporte plus que deux zones : Ferous (Ferreux) et Non-Ferous (je vous laisse deviner la signification). Une simplification bien venue puisque, de toutes manières, les icônes habituelles des appareils américains représentent des monnaies d'Outre-Atlantique, qui n'ont pas grand-chose à voir avec les nôtres, et faussent donc les identifications potentielles.

Enfin, l'échelle de profondeur des cibles est désormais graduée en centimètres et non en pouces. Mais la grande nouveauté vient du disque de détection et de la nouvelle fréquence de 8,5 kHz. L'Euro ACE est doté d'un disque DD de 22 × 28 cm du plus bel effet. Le montage de l'appareil ne pose aucun problème. Il suffit d'insérer le haut de canne en S dans le bas de canne, puis de déplier le tout à la bonne dimension. Le fameux disque DD se monte avec deux rondelles en caoutchouc et un système vis écrou en nylon, rien que du très classique.

Le connecteur est le même que sur les autre ACE, c'est-à-dire chromé et à vis. Ce qu'il y a de mieux.
 - Le câble est identique à celui des autres disques de la marque.
 - La mise en route se fait par le classique bouton marqué d'un cercle.
 - Le détecteur bipe et s'allume sur le dernier mode utilisé.
Comme toujours, les premiers essais se font dans l'air . Et là, première constatation, l'Euro ACE est nettement plus puissant que le 250. Un gain évidement dû au disque, puisque le boîtier est identique. J'ai fait des essais avec un as de Nîmes, une pièce de 2 francs, un patard et une obole de Marseille. Les résultats, sont étonnants. L'appareil prend respectivement : la pièce de 2 francs à 30 cm ; l'as à 28 cm ; le patard à 15 cm et l'obole à 12 cm.

Nettement plus puissant que ses prédécesseurs

Certes, les tests dans l'air ne permettent pas de juger un appareil.
Nous ne détectons pas dans l'air, mais dans la terre. Ils permettent simplement de se faire une petite idée de la puissance globale du détecteur, qui pourra se révéler très différente en fonction du terrain.
Etape suivante, les essais sur le terrain. J'ai donc procédé comme d'habitude, c'est-à-dire en enterrant des pièces à des profondeurs connues et, là encore, les résultats sont au rendez-vous. Je vous donne à titre indicatif les profondeurs maximum atteintes, mais bien sûr, ces
résultats peuvent varier très sensiblement selon le type de terrain, sa minéralisation, la durée d'enfouissement de l'objet, etc. J'ai donc pu détecter mon as à
20 cm ; la 2 francs à 22/23 cm ; le patard à 10 cm et l'obole à environ 7 cm. On se maintient dans de très honorables performances. Reste ma partie préférée du test, la petite après-midi de détection entre copains.
Côté ergonomie, l'Euro Ace est vraiment très bien équilibré. La poignée en mousse se cale particulièrement bien dans la main, et il me semble même que le nouveau disque apporte un plus au niveau de l'équilibre général. Le balancement semble plus aisé. Comme sur les autres Ace, une sangle fournie avec
le détecteur permet de caler l'avant bras dans le repose-bras, afin de moins fatiguer lors des longues séances de détection.

Une excellente ergonomie

Le disque couvre une large zone et se montre particulièrement efficace en ce qui concerne la discrimination.
Le repérage de la cible est également aisé. Elle sonne pile lorsque l’axe du disque passe audessus.
Bien sûr, l’Euro Ace conserve l’identification multiton. Une fonction qui se montre particulièrement efficace, notamment pour reconnaître avec une marge d’erreur très faible les ferreux, petits et gros, qui sonnent dans le registre des graves.
Les cartouches, comme l’alu sonneront médium tandis que les “bonnes cibles” produisent ce fameux son de cloche typique des autres
Ace.
Il ne s’agit pas d’une science exacte hélas, et certaines cibles peuvent tromper le détecteur. La nouvelle fréquence de 8,5 kHz offre un très bon équilibre entre puissance et sensibilité. Ceci est particulièrement vrai sur les petites cibles.
En résumé, ce nouvel Ace n’est pas le simple relookage d’un détecteur existant, mais bel et bien un nouveau détecteur qui s’adressera aux débutants exigeants, comme aux prospecteurs plus confirmés.

Chargement en cours

Veuillez patienter svp...

RESPECTONS L'ARTICLE L 542 DU CODE DU PATRIMOINE

Art. L 542 : Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir aupréalable obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur, ainsi que de la nature et des modalités de recherches. Les contrevenants sont passibles d'amendes de la classe 5. Cette réglementation a pour but la protection des sites archéologiques. Les autorisations de recherches archéologiques effectuées à l'aide de détecteurs de métaux sont à demander au préfet de la région concernée

Nouveau numéro

DETECTION PASSION N° 131 Juillet/Août 2017
Couverture
Voir le sommaireAjouter à votre panierVoir toute la collectionAbonnement au magasine

Connectez-vous

Rechercher sur le site